Types d’activités réalisées avec la population cible

Accueil-consultation-orientation
Dès le premier R.V., le candidat doit décrire ses objectifs professionnels pour l’avenir. Au cas où il obtient un contrat d’insertion à co-labor, les objectifs et le plan de formation deviennent partie intégrante du contrat. Ils sont définis dans le cadre du recrutement.

La plateforme «Initiation au travail »
De façon générale, la plateforme permet d’accueillir les demandeurs d’emploi et de les orienter vers les expériences les plus enrichissantes pour eux. Pendant cette première phase, les personnes encadrées sont accompagnées par des professionnels qualifiés du métier.
Cela concerne les formations professionnelles de base:
-    Aménagement des espaces verts
-    Travaux de nature
-    Production du bois du chauffage
-    Production des fruits bio
-    Production et commercialisation des légumes bio
-    Pépinière (vente et production de plantes)
-    L’atelier de soudage
-    L’atelier de menuiserie (potager surélevé et meubles d’extérieur)
-    L’atelier de réparation de machines et outils
-    L’atelier de construction en horticulture
-    La formation qualifiante en horticulture (maraîcher et paysagiste)
      et les formations sociales:
-    Recherche active d’emploi en groupe,
      suivi d’un accompagnement individuel
-    Hygiène de vie
-    Prévention du surendettement
-    Accès au logement
-    Citoyenneté

Au cours de ces formations sont réalisées également:
-    des évaluations et la planification de formations supplémentaires ( cours de langues, permis de conduire, VAE, etc.), nécessaires pour atteindre le projet professionnel

Evaluation et évolution du projet professionnel
Nous organisons trois fois par an des évaluations avec les bénéficiaires pour clarifier leurs niveaux d’insertion, leurs objectifs et mieux cibler vers quel métier ils veulent se diriger. Ces évaluations sont faites avec les chefs d’équipe et le service social.
Nous analysons les compétences professionnelles selon l’atelier fréquenté et pour cela nous avons développé des grilles d’évaluation qui nous permettent de suivre l’évolution du candidat pendant son parcours d’insertion à co-labor pour procéder à une orientation vers les structures internes ou externes.

La structure transitoire vers le marché de l’emploi (activités de (ré) insertion professionnelle)
Etant une société coopérative, il est possible de prolonger le parcours d’insertion socioprofessionnelle après la mesure étatique à travers un contrat à durée déterminée ou un contrat d’apprentissage. C’est une des caractéristiques fondamentales de notre structure et de notre concept global de réinsertion dynamique et individualisé répondant aux besoins des personnes comme aux demandes du marché du travail.